04/08/2008

Les amitiés inter coupuliennes

Il est rare que je vous parle de ma vie avec mon chéri...je veux préserver celle-ci au max. Mais là, j'ai trop besoin d'en parler.

Pour faire simple:

Personnages de " l'histoire":

T: Meilleure amiE de mon chéri       J: petit ami de T.

Mon chéri et moi-même.

Thèmes de "l'histoire":   la gestion de la relation amicale qui lie mon chéri à T. Et ma place au sein de cette relation.

Problèmes plus précis de "l'histoire":

  • Je n'accroche pas avec T. Je n'ai rien en commun avec elle. Ses trips ne me font pas marrer.
  • T "en vacances" chez nous. Elle est imposante et "envahissante".

"L'Histoire" en elle-même:

Je crois que les deux points ci hauts sont assez explicites...Mais je vais quand même approfondir la chose.

Au début de ma relation avec mon chéri, je détestais T. Je la traitais de tous les noms dont mon préféré était "GPS" (= Grand Pêtasse Stupide).

De un, j'estimais que les rares fois où nous nous étions rencontrées (à des soirées arrosées et enfumées chez des amis)...elle n'y avait pas mis beaucoup du sien pour apprendre à me connaître. Or j'estimais que c'était à elle de faire le pas car moi je ne connaissais personnes lors de ces soirées...donc en tant que meilleure amie de mon chéri, selon moi, c'était à elle de faire le pas, de venir à moi, d'essayer de me connaître et de me mettre à l'aise. Mais ça ne s'est pas passé. Juste des bonjours, au revoir, ça va. Pas génial, n'est-ce pas, comme mise en appétit. Puis autre point sombre au tableau, à l'époque elle fumait beaucoup (certes, mon chéri aussi) et cela me déplaisait car je trouvais que ça influencait la conso de mon chéri.

Deusio, j'étais très jalouse de T...malgré la présence de J dans sa vie. Jalouse car, lorsque mon chéri est avec elle, ils ont une relation presque fusionnelle. Pas moyen pour les autres (moi en l'occurence) d'entrer dans cette relation ou alors très dur. Puis T de son côté était aussi un peu jalouse. Bin oui, je lui enlevais son meilleur ami, il se casait avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas et ne savait donc pas si c'était bon ou pas. 

 Je crois aux amitiés "hommes-femmes"...mais pas quand mon chéri, un soir, me lâche "je serai l'éternel amoureux de T". Ca,ça fait mal surtout après mon vécu avec mon ex...Il s'est expliqué sur cette phrase , a reconnu ne pas avoir utilisé les bons mots...m'a dit et redit qu'il l'"aimait" mais comme une soeur...bref, ce soir là, cette phrase n'a fait que rajouter un bon prétexte à ma jalousie.

Mais...ce temps est passé, cette "phrase" comprise et acceptée (enfin, gardée dans un coin de ma tête sous surveillance à distance,lol).  Car après un réveillon de nouvel an foiré en sa compagnie et la compagnie d'autres...

Nous avons, un soir, passé une soirée avec T, J et d'autres personnes...au centre de Paris. Or mon chéri discutait avec d'autres personnes que T et il nous a (sans s'en rendre compte) laissé l'une à côté de l'autre (seules mais au milieu des autres). Et cette soirée fût la soirée déclic. Nous avons toutes les deux beaucoup discuté de tout et de rien...et mon opinion sur elle a petit à petit changé. Ensuite, nous avons commencé à se parler de temps en temps sur msn. Bref, il y a eu déblocage de la situation.Il y a aussi eu l'épisode de la crémaillère ou l(ex) meilleur ami de mon homme m'a fait scandale et où T, à ma grande surprise, a pris ma défense (non négligeable).

Nous avons donc appris à nous découvrir et nous accepter...Mais, à présent, après nos vacances de cet été passés ensembles, je me rends compte qu'il y a encore un certain fossé. Nous nous acceptons l'une et l'autre, nous nous respectons et nous apprécions...Mais, nous n'accrochons pas, nous n'avons pas d'affinités, pas de centres d'intérêts communs (à part mon chéri).

Durant les vacances et les moments où T et J sont passés chez nous (en Belgique), je me suis rendue compte de l'une ou l'autre chose qui me déplaisent et que j'ai du mal à accepter.

Déjà moi, je suis loin d'être une fille discrète..on me dit souvent "parle moins fort"...mais alors T, je crois qu'elle me bat. Mais ce n'est pas le plus important. Ce qui me gêne, ce n'est pas sa voix imposante mais sa personnalité extravertie. J'ai l'impression que partout où elle va, elle se sent comme chez elle. Moi j'arrive pas ça, si je suis chez des gens, en camping, j'ai un minimum de "gêne" (sauf quand je connais super méga giga bien les gens). Elle pas. Elle parvient à s'imposer tellement naturellement que ça ne gêne personne (sauf moi, jalousie peut-être?). Je dis "jalousie" car, je me rends compte (après relecture de ces lignes) que nous avons quand même une grosse ressemblance: Je suis autant extravertie qu'elle. Mais pas quand je suis en sa présence. Oui, moi aussi, je vais me taper des délires débiles avec mes ami(e)s qui ne feront rire que nous. Moi aussi, je parviens à m'imposer naturellement parmi les gens que je connais (très) bien. Alors, peut-être y a t-il une "concurrence" inconsciente à mon esprit lors de sa présence. Et que cela me mette mal à l'aise ou me rendre "jalouse"...J'en sais rien. Toujours est-il que, dès qu'elle est là, je ne suis plus du tout moi-même.

Autres exemples: on va faire les courses avec tout le groupe, en vacances. Je prends des pots de crèmes fraîches lights...et on me dit "ah non, c'est bon, on a djà" (oui mais pas du light). A chaque fois que j'ai voulu prendre une initiative de ce type, "on avait djà" (et jamais du light, pfff). Certes, je n'avais qu'à ouvrir ma gueule, dire mon avis, dire "non, ça ne va pas"...Mais comme je l'ai dit à mon chéri, je n'avais pas envie de créer de conflits ni de faire chier les gens avec mon régime. Ce n'était pas le  choix du produit en lui-même qui me posait problème mais...le fait que l'on ne m'écoute pas (même si je "disais" les choses discrètement), le fait que l'on ne tienne pas compte de mes envies...Et moi, je n'ose pas ouvrir ma grande gueule face à des gens avec qui je ne suis déjà pas à l'aise à la base...Un tort, je sais. Du coup, bin ça me fait chier. Et du coup, je perçois, peut-être faussement T, comme une "envahisseuse".

Envahisseuse car même chez nous, à l'appart, il faut qu'elle traîne sans cesse en cuisine, prépare tchic, tchac et tchoc...Et moi, alors, où est ma place de "maîtresse de maison"??? La cuisine, c'est con comme exemple mais à la fois très représentatif je trouve. Et si elle prend ma place à la cuisine, elle prend ma place partout. Voilà comment je vois les choses. Jalousie encore? Je ne sais pas.

En tout cas, je vis mal cette situation. Car c'est la meilleure amiE de mon chéri. Je ne peux pas lui enlever ça...puis ils ne se voient plus si souvent vu qu'il est en Belgique et elle à Paris. Alors, quoi? Dois je accepter en silence le temps des "vacances", le temps des moments partagés avec eux? Ou dois -je m'imposer plus?

VOILA toute ma question à l'heure actuelle...Comment dois-je vivre cette relation? Quelle place y - ai-je? (je ne sais pas), quelle place ai-je le droit d'avoir?

 

12:51 Écrit par Englishbob dans Vie de jeune couple | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ça me rappelle la relation que j'avais avec V la meilleure amie de mon ex , ça passait pas non plus , pas pour les mêmes raisons mais même résultat. Et moi par contre je devais la supporter tout le temps , pas que pendant les vacances , ils se voyaient sans arrêt et avaient même acheté leur voiture à 2 c'est pour te dire ! :s
Le seul conseil que je puisse te donner et de ne pas te laisser marcher dessus. Quand quelque chose ne te convient pas , demande toi d abord si ça vaut le coup de l'ouvrir (parfois c'est pas la peine , on se fait du mal pour rien , y a des broutilles auxquelles on peut facilement s'adapter surtout pour quelques temps ) mais si tu penses que c'est important sinon ça va te miner le moral (et les vacances) alors exprimes tes opinions clairement et froidement sans retour en arrière possible. On te dit "non mais c'est bon...blabla..." tu réponds "désolée mais ...blabla" et tu n'en démords pas. Le gens ne t'aimeront pas + parce que tu t'écrasent. C'est même souvent l'inverse ... ;) .
Allez courage , et bonnes vacances
bisous

Écrit par : Léa | 04/08/2008

écrases *
celle là fallait vraiment que je la corrige ! bouh :p

Écrit par : Léa | 04/08/2008

Les commentaires sont fermés.