27/05/2006

Handicap

Autant la peur de l'inconnu, ne me fait pas peur quand il s'agit de vaincre certaines phobies...

Autant la peur de l'inconnu, en amour, me paralyse.

Mon choix est systèmique, stratégique.

Entre le salaud de café et le mec bien, mon choix est tout fait.

Je prends le salaud.

Ainsi mon destin est prédictible.

Les cartes sont jouées d'avance.

Je connais mon sort et, il me conforte dans l'idée que je suis une pauf fille qui restera seule toute sa vie.

 

Le mec bien, lui, je le connais pas. Il m'est prévisible et imprévisible à la fois.

Ses compliments, je ne les crois pas.

Son affection, je ne la mérite pas.

Ses gestes, je ne les prends pas.

Je suis allergique à lui comme d'autres au pollen.

Je ne me soigne pas car je n'ai pas trouvé de médocs.

Je ne me soigne pas car j'ai jamais aimé les médocs.

Je suis allergique au bonheur comme d'autres au gluten.

 

Mais j'ai jamais demandé à souffrir de ces allergies.

La peur est mon amie car elle me protège.

La peur est mon ennemie car elle me surprotège.

La peur est ma maladie car elle me paralyse.

 

Envie d'avoir peur mais, envie qu'un docteur me donne un anti-douleur...

13:36 Écrit par Englishbob dans Mes textes | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

... Mais il y a des lunes que je ne t'avais pas vue.
Je voudrais te dire qu'il y a un médicament, mais je ne l'ai pas trouvé.
Avec le temps on finit par s'assagir un peu, et on trouve un compromis à défaut de vaccin.
Bises

Écrit par : petit_verglas | 27/05/2006

Beaucoup d'allergiques Salut,

perso je suis allergique au bonheur. J'ai eu peur dans mon passé de certains choix, et aujourd'hui, ils me rendraient heureux, mais j'ai toujours la trouille.

Mais ce n'est pas si grave, je me débrouille bien. Remarque, j'ai rencontré une fille, on est tombé follement amoureux, cependant, lorsque je lui ai dit ce qui ce passait, elle a eu peur et est devenue glaciale. J'ai du recevoir une bonne décharge électrique (comme une crise cardiaque, c.a.d. provoqué par un stress intense) à cause de la séparation.

C'est triste de gâcher des belles occasions comme ça simplement à cause du passé...

Je suis convaincu, par-exemple, que cela ne fait pas parti de nous, c.a.d. on peut s'en débarasser comme en attraper. C'est plus une maladie qu'une allergie parce que ce n'est pas coulé dans le béton.

Écrit par : Sam | 29/01/2007

Les commentaires sont fermés.